Les fléaux

Si l’on en croit le folklore d’Austra, les créatures fantastiques ont toujours existé. Même les textes de Sainte Cathalinie, vieux de plus de six cent ans, évoquent nombre d’entre elles. Mais bien que les Vampires, Fantômes, Gobelins, Alfes, Sorcières et autres créatures existent depuis des temps très anciens, ils semblent depuis un peu moins de deux siècles être bien plus nombreux, ou bien plus agressifs, d’où leur surnom de Fléaux. Face à cette menace pour ses administrés, l’Empire a mis en place une division, les Rédempteurs, des experts envoyés en mission de reconnaissance dans les différentes îles pour enquêter sur les témoignages de Fléaux, puis, si la présence d’une créature est avérée, la traquer et éliminer la menace.

Les raisons de l’augmentation significative de l’apparition des Fléaux dans l’Empire restent mystérieuses à ce jour. Les plus grands spécialistes, aidés par quelques éminents scientifiques de l’Institut Alchimique et de l’Industrie Mékaniste étudient leur fréquence d’apparition et leurs localisations pour mieux comprendre le phénomène. Bien qu’aucune preuve n’affirme quoi que ce soit en ce sens, une rumeur assez populaire chez les citoyens de l’Empire explique que les Thaumaturges du Sanctuaire sont responsables des Fléaux. Les plus grands partisans de cette théorie pointent du doigt la très faible présence de ces créatures sur les territoires du Sanctuaire, contrairement à l’Empire. Ces accusations ravivent les braises de la discorde depuis quelques années, surtout dans les îles frontalières où la tension s’intensifie de jour en jour.

Les objectifs individuels des Fléaux ne semblent pas converger vers un but commun. Si certains de ces monstres tiennent une rancœur contre les humains, d’autres semblent vivre plutôt à leurs dépens ou nécessitent leur présence pour survivre, quand d’autres encore ne font montre d’aucun intérêt pour l’humanité. Qu’ils soient dérangés par notre présence ou qu’ils s’en prennent directement à nous, les Fléaux tuent, font disparaître, terrorisent ou encore blessent les citoyens de l’Empire, telle est la similitude entre toutes ces espèces.

Chaque Fléau est unique, ses motivations ainsi que son pouvoir découlent de son histoire personnelle. Grâce au Traité de classification des Fléaux d’Allen-Trowbridge-Upton, ceux-ci sont regroupés en listes de créatures-types selon certaines similarités : description physique, motivation, mode opératoire, histoire, etc. Cette classification est connue de tous les Rédempteurs, bien qu’elle soit en perpétuelle évolution, chaque nouveau rapport de créature entrant dans la classification faisant transformer sa structure par les Administrateurs de la Rédemption. Ces agents sont chargés de répertorier ces créatures dans cet ouvrage appelé plus simplement le Traité ATU. Lorsqu’ils sont en mission, ces Administrateurs se déplacent avec une copie, qu’ils mettent à jour régulièrement et renvoient à la capitale dès leurs nouvelles observations ajoutées. Ce recueil sert d’appui aux investigations des Rédempteurs durant leur enquête et leur permet de déterminer quel type de monstre ils s’apprêtent à affronter.