L’Empire de Monadia

Science et technologie

L’Alchimie et la Mékanisterie jouent un rôle primordial dans l’Empire de Monadia, alors que, profanes, ils sont interdits par le Sanctuaire. La Science Alchimique et la Technologie Mékaniste sont les deux piliers de l’Empire, chacune apportant une très forte contribution aux progrès de l’autre. L’essor de ces deux institutions est ce qui a permis à Black Shore de fédérer Monadia il y a deux siècles, et bien que les îles les plus éloignées de la capitale n’aient pas vu grand changement en termes de modernité depuis, nombre d’îles se sont vues transformées par l’arrivée d’Alchimistes et de Mékanistes, la lignée Eldridge désirant rappeler aux autres grandes familles que c’est elle qui a insufflé l’aube d’une nouvelle ère en Austra.

L’Alchimie

Science principale qui comprend et explique toutes les sciences naturelles et permet, grâce à son expertise, de les dompter. L’Alchimie offre des miracles aux habitants de Monadia tous les jours, fruits du travail acharné de milliers de scientifiques enfermés des mois dans leurs laboratoires à travailler l’Athanor et le Creuset sans relâche. Et même si ces miracles semblent pour la plupart magiques, pour leurs créateurs, rien de plus logique que la simple connaissance des lois fondamentales de l’Univers et leur utilisation à son avantage. Les néophytes ne cherchent jamais à comprendre comment tout ceci fonctionne, tant que cela fonctionne. Quelques exemples d’artefacts alchimiques :

    • L’Elixir de Foucault est une panacée permettant d’accélérer la vitesse de guérison d’une blessure ouverte, lui permettant de cicatriser en quelques minutes seulement.
    • Le Pseudo-Ether de missive urgente, un gaz qui peut enregistrer un message vocal lorsqu’il est dans sa sphère de verre et qui une fois libéré, se dirige vers son destinataire et lui retransmet le message.
  • Le Fluide injectable Parabellum augmente temporairement la force et la dextérité de son utilisateur en sur-oxygénant ses muscles et en améliorant sa coordination œil-main.

La Mékanisterie

Elle poussé l’Industrie à se développer et ainsi moderniser le quotidien des citoyens de l’Empire, tout en permettant une croissance démographique importante. Même s’il est vrai que l’ingénierie mékaniste a du mal à atteindre certaines îles reculées, nombre de cités moins isolées on été transformées par l’arrivée de l’électricité, du tout-à-l’égout ou de la distribution de l’eau courante et du gaz. Les Mékanistes sont des perfectionnistes et aiment améliorer au fur et à mesure leurs créations, année après année, et même si beaucoup d’artefacts rudimentaires sont fabriqués en séries, les plus puissants d’entre eux sont généralement des outils calibrés sur mesure pour leur utilisateur. Quelques exemples de réalisations mékanistes :

    • L’Optimeur Binoculaire, un masque couvrant la partie supérieure du visage dont les nombreuses lentilles ajustables en fonction des situations permettent d’améliorer la vue humaine en servant de longue vue. Certains gadgets supplémentaires permettent de faire bénéficier d’une vision thermique, nocturne, etc.
    • Le Méka-Bras est un bras mécanique articulé qui peut servir de prothèse aux personnes ayant perdu un bras. Il peut également être fixé dans le dos et servir de troisième main.
  • Le Lacérateur est une arme redoutable, une épée dont l’un des tranchants est remplacé par des centaines de petites scies circulaires en rotation occasionnant de lourds dégâts.

Traditions

Malgré les décennies de révolution industrielle, la science et la technologie ne sont pas maîtresses partout en Monadia. La Religion des Anciens, un dogme polythéiste qui vénère les Anciens Dieux, des incarnations d’éléments naturels, d’émotions et de codes moraux. Cette religion dicte encore aujourd’hui les rites et les pratiques, même si son influence a été très fortement amoindrie par les avancées technologiques. La religion du Sanctuaire est une déclinaison de celle-ci, la Religion des Anciens est pacifique et ne prédit aucun retour de leurs Dieux sur terre. Certaines îles ne jouissant pas de l’irradiation des savoirs mékanistes et alchimiques laissent encore leur vie être régie par cette religion. Cette religion est très tenace car elle a participé à imposer un code moral qui est encore très présent. Par exemple, la noblesse, petite ou haute, attache une importance capitale à l’honneur, un membre de Lignée ou de Clan, s’il se déshonore, devra payer sa dette à la fois à ses pairs, ses administrés, mais aussi aux Dieux. S’il est vrai que la haute noblesse des plus grandes villes ne voit en cela qu’une tradition à préserver par habitude, la noblesse des zones rurales elle, vit ces traditions avec ferveur.

L’Empire est donc la confrontation perpétuelle de l’ancien et du nouveau, de la superstition et de la science. Grandes villes surpeuplées et enfumées par les usines, petits villages vivant deux siècles en retard, en entre eux, de grandes étendues sauvages, peuplées par les fléaux, tel est le visage de l’Archipel d’Austra.